La pollution sur les terrains Westinghouse et SETIMO

Publié le par Elus Verts de Sevran

Les résultats de l'étude de pollution des sols sur les terrains Westinghouse et SETIMO menée fin 2006 viennent d'être communiqués. Sans être alarmants, ils sont préocupants et nécessitent que certaines précautions soient prises.


« La problématiques des sols pollués au droit d'anciens sites industriels n'est hélas pas nouvelle sur notre ville et ce n'est pas la première fois que des Sevranais, par le biais soit d'associations soit de leurs élus, tirent la sonnette d'alarme et interpellent les autorités sur ces problèmes majeurs qui sont de santé publique.

« J'ai par exemple encore sous les yeux copie d'une lettre que Jean-François Baillon, Maire adjoint de Sevran et à l'époque Conseiller régional d'Île-de-France, avait adressée à votre prédécesseur en décembre 2002 au sujet d'un important soupçon de pollution sur les terrains « SETIMO » situés Boulevard Westinghouse, en face des bâtiments anciennement occupés par l'entreprise qui a laissé son nom à ce quartier.

« Ainsi m'a-t-il été donné d'apprendre tout récemment que les études environnementales prescrites par votre arrêté préfectoral d'avril 2005 à Sab Wabco, dernier exploitant des installations classées sises 4 Bd Westinghouse à Sevran et conduites par le bureau d'étude URS, avaient été produites.[...] »

Ce sont les premiers paragraphes d'un courrier que vient d'adresser Sevran-Ecologie au Préfet de Seine-Saint-Denis, à lire ici en document PDF.

Publié dans Environnement

Commenter cet article

Jacques 15/03/2007 13:37

Cela n'a rien à voir mais...quoi que!Hier soir, chez nos voisins et amis de Livry, dans le cadre du cycle sur l'ECOLOGIE, au Château de la Forêt, une conférence d'une haute tenue et d'un grand intérêt de Patrick Baronnet, venu de sa lointaine Bretagne avec pour sujet: UN EXEMPLE D'HABITAT ECOLOGIQUE et une discussion,  de plus de deux heures,  bien plus large...Alors certes, d'accord ou pas d'accord avec ces idées mais  bon, cela aurait mérité  plus de 8  personnes  et quelques élus, au moins un, auraient été les bienvenus...Oui, je sais, c'était à Livry-Gargan et non à Sevran...