Des pingouins à l'Assemblée nationale

Publié le par Elus Verts de Sevran

Ubuntu en Chambre

L’annonce en avait été faite en novembre 2006, les ordinateurs qu’utiliseront les prochains députés et leurs collaborateurs seront équipés non seulement de la suite bureautique Open Office, du navigateur Web Firefox, mais aussi du système d’exploitation Linux.

Mais on sait qu’il existe plusieurs "distributions" Linux, c’est à dire plusieurs manières de combiner des composants éventuellement un peu différents et de les présenter selon des ergonomies diverses.

C’est la distribution Ubuntu qui a été retenue. Elle figurait dans la proposition de Linagora, société de services en logiciels libres, et Unilog, société de conseil et d’intégration de technologies de l’information, qui ont remporté le marché.

Le succès d’Ubuntu [1] ne saurait surprendre tant il est vrai que cette distribution allie à l’habituelle solidité de Linux, un look agréable et surtout une facilité de mise à jour et d’ajout / suppression de composants qu’on n’avait rarement vu sous Linux.

 

[1] Selon le site français Ubuntu serait un vieux terme africain signifiant "Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous".

Publié dans Brèves

Commenter cet article

Francois 16/03/2007 00:22

utilisateur d'Ubuntu (et autres distributions libres), je trouve cette nouvelle excellente.je me pose tout de même 2 questions :- pourquoi aussi tard ?en effet, pourquoi gaspiller de l'argent public (je ne pense pas que la majorité des députés utilisent quotidiennement cs outils) en payant des licences. pourquoi ne pas développer ces concepts d'intelligence collective, de partage plus tôt ? ça me dépasse.- pourquoi se facher contre les délocalisations et ne pas avoir soutenu il y a quelques années la société française Mandrake (distibution linux reconnue), aujourd'hui mandriva ? en installant cette solution dans les lieux financés par de l'argent public, sénat, mairies, administrations, etc, mais surtout dans les écoles.ça me dépasse aussi.