Des décrets sur les OGM ? Un danger pour l’environnement !

Publié le par Elus Verts de Sevran

Le gouvernement escamote sciemment le débat sur les OGM à la veille des élections. 82 % des Français leur sont hostiles. Pourtant, la droite utilise tous les coups bas institutionnels pour donner satisfaction en catimini aux semenciers.


Le gouvernement va transposer par décret la directive européenne de 2001 relative à la dissémination volontaire d’OGM dans l’environnement, a annoncé hier le ministre délégué à la Recherche, François Goulard en répondant à une question de la députée verte Martine Billard.


« La publication de ces décrets, en catimini, sans débat devant l’Assemblée nationale, constituerait un véritable camouflet à notre démocratie »
, a-t-elle précisé en dénonçant que la loi initialement prévue « s’est perdue en chemin, le candidat ministre et sa majorité UMP ne voulant sans doute pas aborder un sujet qui rassemble les Français contre la politique du Gouvernement. »


« Après tant de promesses sur les vertus du dialogue social, le gouvernement cède donc aux lobbies, sans consultation d’aucune sorte, sans même un débat parlementaire ! », a dénoncé Dominique Voynet, candidate des Verts à la présidentielle de 2007.

Goulard a promis que seront exigés « l’étiquetage des produits, des plans de surveillance et une durée limitée pour les autorisations ». Mais « si le gouvernement s’est vanté de l’étiquetage des produits de consommation, c’est parce qu’il prévoit parallèlement l’extension de la mise en culture d’OGM, ce que le ministre n’a pas osé déclarer ouvertement », confirme Martine Billard.

La France est menacée par la Commission européenne d’une astreinte de 168.000 euros par jour tant qu’elle n’a pas transposé la directive européenne, astreinte déjà effective concernant la directive sur l’eau. Drôle de dépenses...

Mais que fait Nicolas Hulot...


Publié dans Environnement

Commenter cet article