Yann Wehrling, porte-parole national des Verts, écrit à Nicolas Hulot

Publié le par Elus Verts de Sevran

Dans l'édition du journal Le Monde datée du mardi 9 janvier, Yann Werhling publie une lettre ouverte à l'attention de Nicolas Hulot. En voici quelques extraits.

"A quelques jours de l'annonce de ta décision, je n'arrive pas à enlever de mon esprit quelques pesantes questions. C'est parce que je crois en la sincérité de ton engagement que je veux t'interpeller publiquement. Je veux ici attirer ton attention sur les effets contre-productifs de ton action envers la cause qui nous est commune, l'écologie. De nombreux militants écolos, comme moi, s'interrogent. Peu à peu, tu as construit une démarche qui, de prime abord, ne peut que nous donner envie de t'apporter notre plus franc soutien. Je l'ai fait en t'invitant à nos journées d'été. Dominique Voynet l'a fait en signant le pacte écologique.[...]

"Tu énonces avec une force sans précédent les problèmes et tu émets des propositions que René Dumont, un des pères fondateurs de l'écologie, révélait il y a trente ans. A la différence près que je ne t'ai encore jamais entendu avancer un chiffrage, un échéancier... ou pointer du doigt un responsable des problèmes environnementaux que nous subissons aujourd'hui.[...]

"Ce n'est pas vrai que Fabienne Keller, sénatrice-maire de Strasbourg, est aussi compétente, comme futur "vice-premier ministre de l'écologie", que Dominique Voynet. Fabienne Keller s'est acharnée au cours de son mandat à réintroduire la voiture à Strasbourg. Dominique Voynet a créé la Journée sans voitures.

"Il est faux de dire que le problème de l'eau procède autant de la responsabilité de M. Tout-le-Monde que de celle de la FNSEA. Tu ne cites jamais cette dernière dans ton livre. Pourtant, grâce à Jacques Chirac, ce lobby agricole a trouvé un nouveau moyen de subventionner les grands céréaliers avec les biocarburants, au détriment du développement des alternatives à la voiture, des nouveaux modes d'agriculture moins polluants et moins consommateurs en eau.

"L'Oréal, qui siège dans le conseil d'administration de ta fondation, commercialise des produits dont près de quarante d'entre eux sont cités dans le guide Cosmétox publié par Greenpeace. Ce sont ces mêmes industriels de la chimie qui ont mené un lobbying sans précédent contre le règlement européen Reach sur les produits chimiques. Le Parlement européen vient de voter un règlement "light", contre l'avis du groupe des Verts.[...]

"Comment peux-tu croire et donner à croire un seul instant que ce que l'UMP a fait à Paris et continue de faire à l'échelle de la France serait différent dans un an ? Crois-tu sincèrement que Nicolas Sarkozy, qui vient de signer ton pacte, va, dans les mois qui viennent, refuser clairement de construire de nouvelles autoroutes, dénoncer la politique agricole commune et faire de la peine aux industriels du Medef et à son frère Guillaume ? [...]

Voir l'intégralité de la lettre ouverte de Yann Werhling sur le site Internet du Monde

Edité le mardi 9 janvier un peu après minuit:

En réponse à un commentaire de notre fidèle Fouine, nous voulons rappeler que, déjà en novembre 2006, Dominique Voynet avait interpelé Nicolas Hulot sur le sens de son hypothétique candidature dans un article intitulé:
"Impossible de ne pas reconnaître que c'est le libéralisme qui mine l'environnement. Tu es des nôtres, Nicolas Hulot", que l'on peut encore lire sur le site de Libération.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Fouine 08/01/2007 19:11

Enfin, la riposte a été bien longue à venir...Vous avez mis le temps pour vous apercevoir que le Nicolas, malgré son passé et présent écologiste indiscutable, était en train de vous torpiller, vous les Verts mais aussi CAP21 et tous les écologistes qui se battent sur tous les fronts depuis des décennies.Au lieu de vous jeter des "virgules" à la figure, mettez vous autour d'une table et faîtes nous rêver.Il n'est plus temps de tergiverser...la terre n'en peut plus!