Le CDG Express revient à toute vapeur

Publié le par Elus Verts de Sevran

Après les nombreuses réunions de concertation organisées en 2003 par la Commission nationale du débat public, les initiateurs de ce projet, qui n'a jamais été abandonné, relancent la machine de ce qui constitue pour eux l'ultime ligne droite.

Le lundi 13 novembre se tenait à Sevran une réunion publique dans le cadre
d'une « phase d'information publique », comme l'a récemment qualifiée le Préfet de région. De nombreux élus et militants Verts de Sevran étaient présents à la Salle des Fêtes au milieu de Sevranais et riverains venus en masse. Impressions.

Une première constatation: contrairement à toutes les réunions précédentes qui se tenaient dans le cadre de la concertation préalable, puis du Débat public, les initiateurs du projet, à savoir Aéroport De Paris, Réseau Férré de France et la SNCF, ne sont plus présents. En effet, l'Etat a retiré la gestion du dossier de la compétence du STIF et lancé un appel d'offres sous la forme d'un PPP (Partenariat Public Privé). Ces entreprises du secteur public n'apparaissent donc plus qu'au titre de « conseil technique », comme l'a fait remarquer le seul représentant de RFF présent à cette réunion.

Second constat, qui a d'ailleurs rendu cette réunion un peu chaude: il ne s'agit plus à l'évidence d'une concertation, mais d'une « phase d'information publique », autrement dit: « on est déjà bien gentils de venir vous présenter le nouveau projet, maintenant, on ne vous demande plus votre avis, de toute façon, il se fera, que vous soyez contents ou non ». Même l'enquête publique programmée à l'automne 2007 n'est présentée que comme une simple formalité précédent la déclaration d'utilité publique et ne pourra pas remettre en cause le projet. C'était bien le discours du Directeur général de la Direction régionale de l'équipement, qui représentait l'Etat, pour qui, si ce projet continue bien qu'il ne nous plaise pas, « vous n'avez qu'à vous en prendre à vos élus ». Un excellent conseil, qui n'est pas tombé dans l'oreille de sourds à quelques mois de l'élection présidentielle...

Un dernier commentaire qui explique également l'ambiance de cette réunion: bien que les deux dossiers soient théoriquement distincts, il a été beaucoup question du projet d'amélioration du RER B (« RER B Nord+ »). Comme prévu, on nous annonce que le CDG Express ne pourra se faire que si le projet RER B Nord+ est d'abord réalisé, ce qui revient à dire que nous devons accepter CDG Express si nous voulons l'amélioration du RER. Mais bien sûr, il ne s'agit absolument pas d'un chantage.


Cerise sur le gateau: dans la luxueuse plaquette de présentation, huit pages couleur sur papier glacé, tirée à des milliers d'exemplaires, la principale motivation du projet est (ne riez pas): « Agir pour le développement durable » ! Améliorer l'environnement, la qualité de l'air, réduire la pollution des eaux, limiter les nuisance sonores. Quant on vous dit que les idées des écologistes gagnent du terrain...

Publié dans Environnement

Commenter cet article

Titou 26/11/2006 22:25

CDG NON !!RERB OUI !!