Elections européennes: Les Verts première force politique de gauche en Ile-de-France et à Sevran

Publié le par Elus Verts de Sevran



Les Verts première force politique de gauche en Ile-de-France et à Sevran

 

(Texte à paraitre à la page « expression des groupes politiques » du prochain journal de la ville, le 15 juin prochain)


En région Ile-de-France, la liste « Europe-Écologie » portée par Les Verts a réalisé un score historique de 21%, loin devant le parti socialiste (14,3%), le MoDem (9%) et le Front de Gauche (6,5%). Ce résultat permet d'envoyer 4 représentants de cette liste au Parlement européen: Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly, Pascal Canfin et Karima Delli.


Au niveau national, « Europe-Écologie » fait jeu égal avec le parti socialiste: 16% des suffrages et 14 euro-députés chacun.


A Sevran, les Verts représentent maintenant la première force politique de gauche: 15,11%, contre 14,7% au parti socialiste et 12,33% pour le Front de gauche.


Ce beau succès montre que l'union de tous les écologistes est payante lorsqu'il s'agit de défendre les principes fondamentaux qui concilient l'urgence écologique et la justice sociale.


Fort de leurs 14 députés, la liste « Europe-Écologie » et les Verts vont désormais s'attacher à défendre ces principes au parlement européen et à engager les réformes indispensables pour plus de justice sociale, fiscale et environnementale.


« Penser globalement, agir localement », telle est la devise de tous les écologistes réunis dans cette campagne, c'est aussi le lien qui nous continuera de nous unir de Sevran à l'Europe, en passant par notre future intercommunalité et la région Ile-de-France.


Au parlement européen, nos députés se battront contre les paradis fiscaux et pour plus de solidarité entre tous les peuples de notre continent, pour la prise en compte, enfin, d'une meilleure qualité de vie et du respect de leur environnement.


A Sevran, les élus du groupe « Les Verts - Sevran- Écologie » continueront de porter les dossiers dans lesquels ils croient pour améliorer les conditions de vie des Sevranais et leur environnement: développement des jardins partagés à Rougemont et aux Beaudottes, lutte contre les nuisances des antennes relai, soutien à l'emploi et à l'insertion des sevranais avec le Pôle Emploi-Formation, sans parler des luttes incessantes pour la sauvegarde du Parc de la Poudrerie ou la réhabilitation du site KODAK.


Les élus du groupe « Les Verts - Sevran-Écologie »

Jean-François BAILLON, Tân TRAN, Jean GRUNENWALD, Nicole VALEANU, Pierre-Marie COITEUX, Gisela CHAUVET, Daniel CHATELUS, Martine PEARRON, Maela LAURENT, Mathieu GRAMFORT

 

     
 Daniel Cohn-Bendit
 Eva Joly
 Pascal Canfin
 Karima Delli

Publié dans A la Une

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

melanie dumas 14/07/2009 18:23

Je viens de lire sur http://vdr.pcf30.over-blog.com/article-33815572.htmlDois-je vous dire merci ?
Le 14 juillet 2009 avait lieu l'élection du Président du Parlement Européen. On sait depuis les dernières élections que la majorité du parlement est à droite cependant l'élection de l'ancien Premier Ministre polonais Jerzy Buzek si elle était acquise est plus ample qu'elle n'aurait dû être.
Ceci mérite quelques explications.
En effet,  face à lui, nos élus du groupe Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique, dans lequel siègent les élus du Front de Gauche, présentaient la candidature de la Communiste suédoise Eva-Britt Svensson. Le résultat du vote est sans appel : le candidat de droite recueille 555 voix sur 713 votants pendant que notre candidate était créditée de 89 votes. On notera qu'il y a eu 69 bulletins nuls. Faisons les comptes le groupe de la Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique compte 35 membres issus du parti allemand « Die Linke », du « Parti Progressiste des Travailleurs chypriotes », de « la Gauche Unie » espagnole, de « l'alliance de Gauche NLG » de Finlande , du « Socialist Party » et du « Sinn Féin » d'Irlande, du « Parti de Gauche » de Suède, de « la Gauche » du Luxembourg, du « Parti Communiste » et du « Synaspismos » de Grèce, du « Parti Socialiste » des Pays-Bas, du « Parti de la Refondation communiste » et du « Parti des Communistes Italiens » d'Italie, du « Parti Communiste Portugais », du « Parti Communiste de Bohême et de Moravie » de la République Tchèque et du « Parti de Gauche » et du « Parti Communiste Français » de France.
Nous regarderons le détail des voix mais d'ores et déjà on notera que notre candidate fait les 35 voix de son groupe + 54 voix supplémentaires. Cependant elle est loin de réaliser le total des voix de la « Gauche ». On se posera donc la question : comment ont voté les 56 députés européens, dont 6 français du groupe des Verts Groupe "Verts/ALE et les 187 députés de « L'Alliance Progressiste des Socialistes et des Démocrates  (APSD) le groupe où siègent les 14 socialistes français ?
Poser la question c'est y répondre ! Même si dans la campagne électorale les Socialistes et les Verts ont mis l'Europe Sociale en avant les Socialistes et les Verts continuent la co-gestion européenne avec la Droite Libérale. Il n'est pas difficile de prouver nos dires.
En effet on constatera que ni le Groupe auquel appartient le PS ni le Groupe auquel appartiennent les Verts n’ont présenté de candidat. Premier indice bizarre !
Mais ils n’ont pas soutenu la nôtre. Si on ajoute le total des 35 membres du groupe (GUE/GVN), des 56 du groupe Verts/ALE et des 187 du groupe APSD on aboutit au total de 262. Rappel nécessaire notre candidate à la Présidence n’a fait que 89 voix si on y ajoute les 69 bulletins nuls (et encore ils peuvent venir d’autres groupes comme par exemple celui l’Extrême Droite) on n’obtient que 158 voix. Il manque donc 173 voix de la Gauche à notre candidate si on ne compte que les suffrages exprimés !
Conclusion si vous avez voté Verts ou Socialistes croyant voter à Gauche et bien c’est perdu ! Ils vous ont encore une fois berné. En compromission avec la Droite européenne ils soutiennent le candidat du « Parti Populaire Européen » groupe auquel est affilié l’UMP.
Ça fait désordre non ? Alors il suffit de créer un contre-feu. Sus à Barroso le Président de la Commission Européenne et le tour est joué.
Fachés, vous pensez que nous donnons de fausse infos ? Et bien lisez la dépêche suivante : "Jerzy Buzek est élu pour deux ans et demi, jusqu'au début de 2012.
A cette date, il devrait être remplacé par un socialiste, probablement l'Allemand Martin Schulz, en vertu d'un accord de réciprocité entre les deux principaux groupes de l'institution".
 
Nous sommes certains que ceux qui ont voté "Front de Gauche" sont contents de l'avoir fait et que ceux qui ne l'ont pas fait doivent le regretter !