Pour le retour à une gestion publique de l'eau

Publié le par Elus Verts de Sevran



L'EAU N'EST PAS UNE MARCHANDISE


Alors que plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et 2,5 milliards n'ont pas de réseau d'assainissement, il est essentiel de réaffirmer que l'accès à l'eau potable est un droit fondamental et que l'eau est une ressource naturelle qui doit être utilisée de manière durable.


L'eau, patrimoine de l'humanité, qui est de la responsabilité des collectivités locales depuis la Révolution française, doit rester un droit et ne peut être gérée selon les règles du marché.(« Appel de Varages » pour le service public de l'eau potable en France - Octobre 2005)


Pour un retour en Régie publique des services de l'eau


Comme de nombreuses autres villes, en Seine-Saint-Denis et dans d'autres départements de l'Ile-de-France, Sevran s'est clairement positionnée pour un retour en régie publique des services de l'eau. L’équipe municipale élue en mars 2008 s’était engagée à entreprendre une réflexion sur la possibilité du retour à un mode de gestion publique de l’eau, avec plusieurs objectifs :


. Une meilleure lisibilité de la gestion de l’eau avec un droit de regards des usagers et des salariés de ce secteur d’activité,


. une diminution des coûts pour l’usager,


. un retour (le plus rapidement possible) à une gestion publique de l’eau dans le cadre du développement de services publics efficients,


. une revalorisation de la ressource eau qui n’est pas un bien marchand comme un autre,


. des normes environnementales dans une logique de développement durable.

 

A quelques jours de la réunion du Comité syndical du SEDIF le 11 décembre 2008 prochain, qui doit se prononcer sur le mode de gestion futur du syndicat, le Conseil municipal a envoyé un message clair en mandatant ses représentants au SEDIF sur la base de cette motion votée le mercredi 26 novembre.


Voir ici le texte intégral de la motion

Publié dans Au Conseil Municipal

Commenter cet article