Des chefs d'entreprise bientôt au pied des HLM

Publié le par Elus Verts de Sevran


Nous vous avons parlé à plusieurs reprises de l'Association des Entrepreneurs des Beaudottes (A.E.B.) et de
la FIFEL ZUS, qui cherchent à redynamiser l'activité économique et la création d'entreprises dans le quartier des Beaudottes, démarche que nos élus soutiennent activement, à l'aide de dispositifs innovants comme par exemple le micro-crédit.

Le Parisien de ce jour, à qui il arrive parfois de mettre en avant le côté positif de notre ville, consacre un article élogieux à la nouvelle initiative de l'A.E.B.




SEVRAN. Pour dynamiser le quartier des Beaudottes, un réseau d'entrepreneurs a convaincu le bailleur 13 F d'aménager une pépinière d'entreprises au pied d'un immeuble.

Mis à part une poignée d'associations et de commerces   parfois fermés, les rez de chaussée des immeubles du quartier des Beaudottes ne brillent pas par leur dynamisme. Ce quartier de 11000 habitants, connu pour ses trafics et ses problèmes de sécurité, pourrait bien changer de physionomie. Un projet inédit de pépinière d'entreprises est en gestation. La discussion s'est engagée depuis quelques semaines entre le bailleur principal du quartier, Immobilière 3 F, et la Fifel Zus, un réseau d'entrepreneurs franciliens des zones urbaines sensibles qui veulent dynamiser les quartiers.


Cette fédération est bien ancrée à Sevran, puisque Claude Attias, gynécologue des Beaudottes, en est le fer de lance et le président. « Espagne, Mexique, Etats Unis, Maroc, Tunisie... Dans tous les pays du monde, les pieds d'immeuble accueillent des entreprises, c'est ça qui dynamise un quartier », explique le médecin, par ailleurs président du club d'entrepreneurs des Beaudottes. Lui qui travaille au pôle mère enfant avec 20 praticiens sait de quoi il parle : il connaît le quartier, les habitants, qu'il a vu naître, et a une vision précise du développement économique. L'Elysée l'a d'ailleurs récemment invité à donner ses idées   sur les zones franches.


Alors 3 F s'est laissé convaincre, et a commencé à recenser les locaux disponibles. Après aménagement la pépinière pourrait s'installer au 11 13 allée Bougainville, sur 400 ml, dès septembre. « Une étude de faisabilité est en cours. Nous souhaitons des sociétés de services pour éviter les nuisances liées au stockage, explique Virginie Ledreux Gente, responsable gestion sociale et urbaine à 13 E Mais c'est la Fifel qui garde la main sur le choix des entreprises. »


Un modeste loyer contre un accompagnement


C'est là toute l'originalité du projet: le bailleur prête gratuitement les locaux à la Fifel, qui encaisse un modeste loyer en échange d'un accompagnement de l'entrepreneur.


Claude Attias est confiant : « On parle sans cesse du potentiel pays émergents, mais les pays émergents sont dans nos banlieues! Le problème pour ceux qui s'installent c'est souvent la visibilité.  » Encore faut il trouver un lieu pour commencer. « A Sevran, on manque de locaux disponibles », reconnaît Jean-François Baillon, adjoint (Verts) au développement économique et à la formation, favorable au projet.


La pépinière des Beaudottes pourrait servir de galop d'essai. Claude Attias et le cabinet Premier conseil songent déjà à un accord régional avec I3 F. Le bailleur assure qu'une réflexion est en cours pour les sites de Clichy/Montfermeil et Garges (Val d'Oise) mais mise d'abord sur, démarrage énergique à Sevran .


CAROLE STERLE - Le Parisien Lundi 26 mai 2008

 

 

Publié dans Economique et Social

Commenter cet article